CULTURE

Terrain / Sol

Si le crocus sativus se cultive aussi facilement que n’importe quel autre crocus, il n’en reste pas moins que la qualité du sol est un élément majeur. Il faudra choisir un terrain exposé sud – sud/est, avec un sol léger et bien drainé (l’excès d’humidité et un sol lourd étant les principaux ennemis du bulbe), riche en matière organique (terre en friche ou bien amendée).

Les sols les plus favorables pour ce type de culture sont les sols argilo-calcaires ou argilo-sableux.

Plantation

Elle s’effectue de début juillet à mi-août. Elle se fait traditionnellement à la main, mais une planteuse à bulbes adaptée peut être utilisée pour les plus grandes surfaces.

Les bulbes sont plantés à une profondeur d’environ 15 cm. Plus profond, le bulbe va s’épuiser pour que la fleur atteigne la surface. Moins profond, à partir de la 3ème année les bulbes, qui remontent vers la surface d’année en année, seront plus exposés au risque de gel.

Les bulbes plantés pourront rester en terre 4 à 5 ans. A l’issue de cette période, ils seront arrachés et triés (juin – juillet) – stockés dans un lieu sec, bien ventilé, protégé des rongeurs – puis replantés sur une nouvelle parcelle.

La parcelle qui aura été utilisée restera au repos idéalement pendant 8 à 10 ans avant tout nouvelle plantation.

Densité de plantation

Les bulbes sont plantés sur des planches comprenant 4 rangées de bulbes. La densité de plantation se situe entre 25 et 50 bulbes / m2. L’espacement sur le rang est de 15 cm en moyenne et 20 cm entre les rangs. Des marches-pieds ou passes-pas sont nécessaires entre les planches afin de pouvoir désherber et récolter dans de bonnes conditions.

Désherbage

Il est impératif de débarrasser le safran des mauvaises herbes. Les méthodes employées sont diverses, binage / sarclage l’été jusqu’à la floraison – retrait manuel des herbes au printemps – labour par motoculteur dans les passes-pas ….

Ravageurs

 Ils sont multiples :

 –          Les taupins, noctuelles et limaces : ennemis jurés des bulbes et des tiges, des traitements existent pour contrecarrer leurs attaques.

–          Les lièvres, lapins, chevreuils : possible de les éviter en grillageant votre parcelle.

–          Les mulots, campagnols : ils utilisent les galeries formées par les taupes pour venir grignoter et détruire les bulbes.

 Maladies

 Les plus courantes sont le rhizoctone violet, la fusariose, la phoma crocophila.

La récolte

 La floraison dure environ 4 semaines réparties sur octobre et novembre, et connaît un pic de 3 à 10 jours.

La cueillette s’effectue tous les jours, à la main, le matin.

Dès que la cueillette est terminée, commence la phase d’émondage. Cela consiste à retirer le pistil de la fleur en veillant à sectionner ce dernier avant le style de couleur jaune.

Après l’émondage, le séchage – phase délicate et primordiale. Une fois déshydraté, le safran doit perdre environ 80% de son poids frais. Le safran sec sera conservé à l’abri de l’air et de la lumière pour préserver toutes ses qualités.

Le crocus sativus

Comme tous les crocus, il fait partie de la famille des iridacées. Le bulbe – arrondi et globuleux – est entouré d’un chanvre, ou tunique fibreuse. C’est un crocus domestique, qui ne se trouve pas à l’état sauvage.

Le safran est une plante à végétation inversée. Sa période de développement se déroule en hiver, il se repose l’été et sa floraison a lieu en octobre/novembre.

Les racines se développent en automne et au printemps.

Après la floraison automnale, le bulbe mère meurt et donne naissance à un ou plusieurs bulbilles (bulbes filles) dont la taille et le nombre de fleurs sont déterminés par le calibre du bulbe mère.